Vie administrative - services communaux

Environnement

Marie Windels
Tel: 069/85.77.89.
Courriel : environnement@celles.be
Administration communale (1er étage)
Rue Parfait 14 - 7760 Celles

 

Jardin au vert 

Le flyer est disponible en PDF


Enquête Publique : Projet des troisièmes plans de gestion des districts hydrographiques wallons (2022-2027)

Les projets des troisièmes Plans de gestion (PGDH3) des parties wallonnes des districts hydrographiques internationaux de la Meuse, de l’Escaut, du Rhin et de la Seine ont été adoptés par le Gouvernement Wallon le 29 septembre 2022. Ils seront soumis à enquête publique du 02 novembre 2022 au 02 mai 2023 inclus.

Les deuxièmes Plans de gestion ont été soumis à enquête publique du 1er juin 2015 au 08 janvier 2016. Ils ont été adoptés par le Gouvernement Wallon le 28 avril 2016.

Les premiers Plans de gestion des parties wallonnes des districts hydrographiques internationaux de la Meuse, de l’Escaut, du Rhin et de la Seine ont été approuvés par le Gouvernement wallon le 27/06/2013.


Découvrez le programme des animations 2022 

Le programme complet est disponible dans ce PDF


Activation des points d'apport volontaire pour le verre

La commune de Celles en collaboration avec Ipalle offre la possibilité aux citoyens de déposer leurs déchets ménagers résiduels et le verre dans un des points d’apport volontaire (PAV) installés à Celles, Molenbaix et Popuelles.

Il s’agit de conteneurs enterrés placés dans l’espace public où l’on peut déposer ses déchets ménagers résiduels (destinés au sac poubelle) et pour le verre : attention à ne pas les confondre.

Actuellement, Celles (14, Rue Parfait), Molenbaix (Rue du Château) comptent chacune deux PAV pour le verre (incolore et coloré) et un pour les déchets ménagers résiduels. À Popuelles, il sera possible de déposer le verre également.

Ils sont accessibles gratuitement de 6h à 22h, 7 jours sur 7 !


Quelques petits conseils pour l'entretien des tombes 


Campagne de prévention des morsures de tiques 

Le retour du beau temps est parfois synonyme de promenades en forêt et dans la campagne, mais signifie également une augmentation des morsures de tiques.

Celles-ci comportent des risques importants qui peuvent être réduits grâce à quelques gestes simples.

L’Agence pour une Vie de Qualité a organisé cette prévention autour de quatre actions pour limiter le risque de morsures de tiques et leur impact sur la santé : prévenir, inspecter, réagir et surveiller.

Une brochure est également disponible pour plus d’informations.


Vigilance renforcée pour le frelon asiatique !


Espèces invasives : la renouée du Japon et la berce du Caucase


Prévention : La processionnaire du chêne (Thaumetopoea processionea)


Prévention: la maladie de Lyme


SANISOL, outil pour lutter contre les risques sanitaires du potager 

Depuis peu, le SPW « Agriculture, ressources naturelles, Environnement » a mis en ligne l’outil SANISOL.

Ce projet a pour objectif la détermination des teneurs limites en métaux lourds dans le sol en vue d’assurer la qualité commerciale des productions végétales en Wallonie et la gestion des risques pour les producteurs. Il a été réalisé par l’Université de Liège ULiège-GxABT), la SPAQuE, lISSeP, lUniversité catholique de Louvain (UCLouvain), le laboratoire de la Province de Liège et lasbl Espace Environnement.

Cette plateforme est destinée aux personnes qui entretiennent un potager sur un sol présentant d’éventuelles contaminations aux métaux lourds.

 L’outil permettra de répondre à certaines questions comme par exemple :

  • Quels sont les risques encourus en travaillant un sol pollué ?
  • Quelle sera la qualité des fruits et légumes cultivés ?
  • Quels fruits ou légumes dois-je idéalement cultiver au vu des caractéristiques de mon sol ?

Le site a été développé pour permettre aux usagers des potagers d’évaluer et de réduire les risques sanitaires liés d’une part à la fréquentation d’un sol potentiellement pollué et d’autre part, à la consommation de produits issus d’une activité de jardinage.

Comment cela fonctionne ?

  1. L’usager réalise l’analyse de sol souhaitée (sur base des recommandations de SANISOL et via l’un des laboratoires référencés) ;
  2. Il introduit en ligne les résultats et sélectionne, grâce à une interface graphique, les fruits et légumes qu’il compte cultiver ;
  3. Enfin, il reçoit automatiquement une série de recommandations personnalisées.

L’usager peut aussi encoder des analyses de fruits et légumes provenant de son potager. Cette analyse est cependant facultative et permet d’obtenir des recommandations précises.

SANISOL tient compte de l’âge de l’usager et rend ainsi des commentaires mieux adaptés.  

Plus d’informations soit par téléphone au numéro vert 1418 ou sur le site internet.


Le guide pratique des recyparcs sous forme d'application

 

Collecte élargie des PMC depuis le 1er janvier 2020

 

 
Service de gobelets réutilisables sur la zone Ipalle
 
 
 
 
 
 
 
 

pesticides

Nouvelle législation "pesticides en Wallonie"

gestion différenciée des espaces verts


La gestion différenciée des espaces verts

phytolicence

La phytolicence, c'est quoi?
 

Informations du SPW

SOS Environnement Nature est désormais accessible au 1718 (pour les francophones) ou au 1719 (pour les germanophones). Ce numéro fonctionne 24h/24 et 7j/7. Il est accessible pour tout citoyen, service d’urgence ou toute entreprise, témoin d’une situation ou d’une activité portant atteinte à l’environnement ou à la nature en Wallonie.

Plus d’infos : http://environnement.wallonie.be/sos.htm

 

Clôture des Ateliers de la Biodiversité

La clôture des Ateliers de la Biodiversité a eu lieu le 26 avril 2019 à Liège.

Cette séance a permis aux participants de prendre connaissance de ce travail conséquent et d'entendre l'avis du comité scientifique sur le processus et ses résultats.

Voir les recommandations et le rapport au Gouvernement et au Parlement wallon

Alerte Scolyte

L’ Office wallon de la santé des forêts (OWSF) informe que le dispositif de surveillance de l’Ips typographe a mis en évidence une nette augmentation des populations de scolytes depuis Pâques.

Plus d’infos : site de l’OWSF


 
Cimetières natures
 

 

Plan Maya

En Wallonie, près de 350 espèces sauvages d'abeilles et de bourdons ont été recensés. Ils pollinisent et permettent la fécondation et la reproduction de plus de 80% des espèces végétales nécessaires à la survie de nombreuses espèces animales. Les espèces pollinisatrices ont donc un rôle majeur en termes de préservation de la biodiversité. L'activité de pollinisation est également essentielle pour l'agriculture.

Consciente de son rôle, la commune de Celles a signé la charte d'engagements « commune Maya ». A travers ce plan, la commune adhère à un projet en faveur de la biodiversité et s'engage à réaliser des aménagements en faveur des abeilles ainsi qu'à lutter activement contre leur diminution.
L'adhésion au plan Maya a été confirmée le 8/07/2011.

1ère année (Année 2011) :

La commune de Celles s'est engagée à planter des buis dans les cimetières communaux.

  • Adhésion à la convention « Bords de route - Fauchage tardif » en date du 9/03/2011.
2ème année (Année 2012) :
  • La commune a incorporé dans les fleurissements de ses parterres communaux un pourcentage d'au moins 20% de fleurs mellifères.
3ème année (Année 2013) :

La commune continue à incorporer dans les fleurissements de ses parterres communaux des fleurs mellifères.

  • Adoption d'un plan de réduction (voire d'abandon) de l'utilisation des pesticides sur les espaces gérés par la commune.
  • Établissement d'un plan de gestion différenciée des espaces verts sur la commune.
  • Création d'un pré fleuri sur le site de l'ancien dépôt communal de Pottes en collaborations avec les enfants des écoles communales et libres de l'entité de Celles.

Fauchage tardif

La commune de Celles a adhéré à la convention « Bords de route - Fauchage tardif » en date du 9/03/2011.

Le fauchage tardif pratiqué en Wallonie est une mesure de gestion qui a pour but de préserver la nature encore présente sur les talus et accotements. Il permet aux espèces herbacées de fleurir et produire des semences. Une espèce n'ayant pas la possibilité de fleurir durant des années régresse pour finalement disparaître.
Ce fauchage profite également aux espèces animales. Il permet d'étendre l'habitat de plusieurs espèces, notamment dans les plaines agricoles et de constituer des zones de refuges en période de moissons.
Le fauchage tardif ne consiste à ne pratiquer qu'un seul fauchage annuel, en fin de saison après le 1er août, sur certains talus et accotements du réseau routier. Les autres talus et accotements sont fauchés plusieurs fois dans l'année.
Afin de maintenir les bords de routes aptes à la vie, l'usage des herbicides est interdit sur les accotements, talus, bermes et autres terrains du domaine public faisant partie de la voirie ou y attenant
Lien vers l'Opération « bord de route - fauchage tardif »

 



Site web par SIP